Les couches : lavables ou jetables ?

Les couches jetables

Un peu d’histoire

Avant la fin des années 60, les bébés avaient des couches en tissus, vos grand-mères ont connu la belle époque de la lessiveuse et des pointes en plastique pour protéger les vêtements et le couchage des petits, du débordement de pipi et autre caca.

Puis sont arrivées, début des années 70 les couches jetables, belle invention qui a soulagé les Mères de toutes les lessives.

C’était, certes, un progrès mais cela a des inconvénients réels et, comme nous sommes en plein dans la COP21,

Parlons écologie

De quoi sont faites les couches jetables : de cellulose entre autres ; cette matière met, selon l’ADEM (agence de l ‘environnement et de la maitrise de l’énergie) entre 400 et 450 ans à se dissoudre dans la nature(!) dans les couches « dites « bio on a remplacé la cellulose par du bois, mais cette couche n’est toujours pas compostable, elle devra toujours, être brulée avec les ordures ménagères, d’où un impact, non négligeable, sur la couche d’ozone.

Parlons argent

Le bébé porte des couches durant, environ 3 ans en moyenne soit, pour un enfant : 365 jours x 3 x 5 couches par jour : 5475 couches dans sa vie (sic)

Un paquet de couches coûte en moyenne, selon l’âge et les marques 0,40 centimes par couche, soit pour la vie de l’enfant un coût de 2190€

Les couches lavables

Un peu d’histoire

Dés les années 1970, des entreprises, conscientes du coût, du gaspillage et de l’impact écologique des couches jetables ont commencé à proposer des couches lavables.

Parlons écologie

Les couches lavables vous sont vendues en « kit » couches culottes imperméables, en coton, avec un voile léger en fond de couche pour recueillir les selles (caca)

Le coût écologique est moindre, puisque vous laverez les affaires de votre bébé, séparément des vôtres, et les couches lavables n’ont aucune raison d’être lavées à part.

Parlons argent

Le kit de démarrage peut sembler onéreux, au départ, mais pourquoi pas se le faire offrir en cadeau de naissance, mais il servira pour la durée de vie , avec couches de votre enfant, et parfois vous pourrez même vous en resservir pour le suivant . Soit : par exemple : 10 couches lavables + culotte de protection+ voiles jetables : 142€ , même si on rajoute les voiles de protection ( allez 9 boites à 6,5 € dans la vie de bébé) on est loin du prix des couches jetables

Les avantages et inconvénients des deux formules

Les couches jetables sont plus faciles à transporter, vous les jetterez chez les amis ou, hélas, dans la poubelle qui se trouve près de vous. Peu de fuites, les petits élastiques permettent à la couche d’être imperméable, l’enfant, à moins qu’il soit allergique aura ses fesses plus au sec, et parfois moins rouges, mais cela ne lui donne pas envie de s’en débarrasser d’où le retard certain à la propreté observé depuis quelques années !….

Les couches lavables, sont moins faciles à transporter, il faudra ramener la couche humide chez vous, elles sont légèrement plus lourdes.

Le coton, écologique, dont elles sont faites, ne crée aucune allergie,

Il faut une certaines habitude, au début, pour éviter les fuites, d’autre part, si le bébé est très petit au début les couches lavables devront attendre qu’il remplisse un peu plus son postérieur..

Mais, le fait d’avoir des couches plus lourdes et restant plus humides, incite l’enfant à s’en débarrasser plus rapidement d’où une propreté plus précoce.

A votre décision, en connaissance de causes !  un conseil tout de même , si vous optez pour les couches jetables, prenez les bio, tout de même, elles sont légèrement plus chères, mais elles créent moins d’allergie, elles sont plus solides donc  on change moins souvent le bébé et l’enfant plus tard, et elles sont meilleures pour la Planète .

http---signatures.mylivesignature.com-54493-368-CEB2E37F0F1C83D3D9AA764829A5020E

source image : Flickr

 

 

 

 

.